Menu
Institut de Biologie StructuraleGrenoble / France

Faits marquants

Une nouvelle lumière sur les états noirs des protéines fluorescentes

Les protéines fluorescentes photoconvertibles (PCFPs) sont les marqueurs les plus utilisés en microscopie super-résolution « PALM ». Cependant, en plus de leurs formes verte (native) et rouge (photo-convertie), ces protéines ont une fâcheuse tendance à passer de manière stochastique dans de multiples états noirs non fluorescents, ie à « scintiller ». Les travaux publiés s’intéressent aux états noirs atteints depuis la forme verte des PCFPs et révèlent leur importance pour la microscopie PALM. Le premier article montre que ces états noirs limitent fortement l’efficacité du processus de photoconversion vert-rouge. Le deuxième montre que les PCFPs peuvent être classées en deux catégories. Les PCFPs de la première catégorie scintillent moins dans leur forme verte, et il est montré que la photo-conversion vert-rouge dite « amorçée » fonctionne. Ce n’est pas le cas pour les PCFPs de la seconde catégorie, qui scintillent plus. Il est montré que ce processus de photoconversion amorcée, récemment découvert par une équipe suisse, permet de réduire de manière substantielle la phototoxicité des expériences.

Photoswitching of Green mEos2 by Intense 561-nm Light Perturbs Efficient Green-to-Red Photoconversion in Localization Microscopy. D. Thédié, R. Berardozzi, V. Adam, D. Bourgeois. J. Phys. Chem. Lett., 2017, 8, 4424−4430

A General Mechanism of Photoconversion of Green-to-Red Fluorescent Proteins Based on Blue and Infrared Light Reduces Phototoxicity in Live-Cell Single-Molecule Imaging. B. Turkowyd, A. Balinovic, D. Virant, H. G. Gölz Carnero, F. Caldana, M. Endesfelder, D. Bourgeois, and U. Endesfelder. Angewandte Chemie International Edition England ; 56, 1-7

Parution de la nouvelle Lettre d’information de l’IBS

Retrouver le numéro de septembre 2017

AminoCraft : apprendre les acides aminées en s’amusant

Deux enseignantes-chercheuses de l’IBS ont développé une application ludique pour apprendre la structure chimique des 20 acides aminés.

Communiqué de presse

Disponible gratuitement, en français et en anglais, en téléchargement sur smartphone (Android ou Apple), cette application « embarquée » ne nécessite pas de connexion wifi ou mobile. Le développement de AminoCraft a été rendu possible grâce à un financement de la région Rhône Alpes Auvergne et l’aide de l’Université Grenoble Alpes.