Institut de Biologie StructuraleGrenoble / France

2015

Andrea Dessen lauréate 2015 du Prix Charles-Louis de Saulses de Freycinet

Grâce à la générosité de donateurs privés, d’organismes d’État ou d’entreprises, l’Académie des sciences remet, chaque année, plusieurs prix couvrant l’ensemble des domaines scientifiques, aussi bien fondamentaux qu’appliqués. Tous les prix sont remis aux lauréats au cours de séances solennelles sous la coupole de l’Institut de France.
Le Prix Charles-Louis de Saulses de Freycinet est un prix thématique destiné à récompenser les applications de la biologie moléculaire à la prévention ou à la guérison des maladies. En 2015 il a été décerné à Andréa Dessen, directeur de recherche au CNRS et responsable du groupe "Pathogénie Bactérienne" à l’Institut de Biologie Structurale de Grenoble.
L’objectif d’Andréa Dessen est le développement de nouvelles antibiothérapies à partir de la caractérisation structurale et fonctionnelle des complexes macromoléculaires qui participent à la biosynthèse et à la réparation de la paroi bactérienne. Le prix récompense l’importance des résultats acquis et la remarquable cohérence de son projet de recherche.

Virus H5N1 : comment la dynamique d’une protéine lui permet de multiplier ses fonctionnalités

Les chercheurs du groupe Flexibilité et Dynamique des Protéines par RMN de l’IBS, en collaboration avec leurs collègues de l’UVHCI, l’EMBL et l’ILL, ont utilisé la RMN, en combinaison avec la fluorescence (résonance de Förster) et la diffusion aux petits angles pour révéler la présence de grandes réorganisations structurales dans le domaine 627-NLS de la polymerase du virus H5N1 de l’influenza. Ce domaine est capable d’adopter deux conformations très différentes, ajustables en fonction des besoins du virus. Selon la température, cette protéine adopte une conformation « fermée », permettant à la polymérase de fonctionner et aux protéines virales d’être synthétisées, ou une conformation « ouverte », observée ici pour la première fois, lui conférant la capacité d’interagir avec d’autres protéines et de parvenir ainsi à pénétrer dans le noyau des cellules infectées. Le basculement d’une conformation à l’autre, permet ainsi à la polymérase virale d’atteindre le noyau pour fabriquer des virus. Cette étude souligne l’efficacité avec laquelle les virus exploitent la flexibilité conformationnelle de leurs protéines pour étendre leur diversité fonctionnelle.

Communiqué presse

Large-Scale Conformational Dynamics Control H5N1 Influenza Polymerase PB2 Binding to Importin α. Delaforge E, Milles S, Bouvignies G, Bouvier D, Boivin S, Salvi N, Maurin D, Martel A, Round A, Lemke EA, Ringkjøbing Jensen M, Hart DJ, Blackledge M. Journal of the American Chemical Society ;137(48):15122-34

Structure cristallographique de la FNR, régulateur global du métabolisme anaérobie

De nombreux pathogènes bactériens anaérobes facultatifs contrôlent leur virulence, mais aussi leur défense contre le système immunitaire de leur hôte, grâce à des régulateurs de transcriptions protéiques qui contiennent des centres FeS sensibles à l’oxygène. C’est le cas notamment de bactéries responsables de gastroentérites, d’infections urinaires et de la maladie du charbon. Le groupe Métalloprotéines de l’IBS a déterminé la première structure cristalline d’un de ces régulateurs, la FNR (pour Fumarate Nitrate Reduction regulator). Cette protéine est étudiée depuis plus de 20 ans afin de comprendre, comment l’action de l’oxygène affecte l’intégrité des centres FeS et comment cette dégradation régule la fixation de la FNR à l’ADN, et ainsi le contrôle de l’expression génique. L’obtention de cette structure est une étape clé dans la compréhension du fonctionnement de la FNR et permettra la recherche de molécules antibiotiques ciblées contre ce régulateur.

The crystal structure of the global anaerobic transcriptional regulator FNR explains its extremely fine-tuned monomer-dimer equilibrium. A. Volbeda, C. Darnault, O. Renoux, Y. Nicolet, J.C. Fontecilla-Camps. Science Advances ; Vol. 1, no. 11, e1501086

Hugues Nury, lauréat du Prix Claude Paoletti 2015

Le Prix Claude Paoletti 2015 sera remis le 2 décembre à Hugues Nury, membre du groupe Transporteurs Membranaires de l’IBS, pour son travail sur la structure des récepteurs pentamériques aux neurotransmetteurs.

Le Prix Claude Paoletti récompense un jeune chercheur en biologie, toutes disciplines confondues.Il a été crée en mémoire de Claude Paoletti, ancien directeur scientifique du département des sciences de la vie du CNRS, qui a pris de nombreuses initiatives pour soutenir les jeunes chercheurs.

Comment les domaines intrinsèquement désordonnés régulent-ils la spécificité et l’activité des MAP kinases ?

Les protéines MAPKs (mitogen-activated protein kinases) sont des composantes essentielles du réseau de transduction du signal permettant aux cellules de répondre aux stimuli extracellulaires. Le groupe FDP de l’IBS, en collaboration avec des chercheurs de l’EMBL (Grenoble), a réussi à caractériser la structure, la dynamique, la cinétique, l’affinité et la stœchiométrie du complexe de signalisation composé du domaine désordonné de la kinase MKK7 et de sa kinase apparentée JNK. Les résultats de RMN et de cristallographie révèlent que MKK7 peut interagir avec JNK en utilisant deux modes de liaison différents qui, respectivement, induisent un état « actif » et un état « inactif » de la kinase JNK. Ces résultats montrent comment les domaines désordonnés interviennent pour réguler non seulement la spécificité de signalisation dans les voies MAPK, mais aussi, potentiellement, l’activité des kinases apparentées.

Structure and dynamics of the MKK7-JNK signaling complex. Kragelj J, Palencia A, Nanao MH, Maurin D, Bouvignies G, Blackledge M, Jensen MR. Proc Natl Acad Sci U.S.A., 112, 3409-3414.

Retour sur l’édition 2015 de la Fête de la science

A l’occasion de la Fête de la science 2015, l’IBS proposait quatre rdv, du 05 au 10 octobre 2015, pour des animations sur le thème des protéines et de la lumière :

Les 05 et 06 octobre à l’IBS, une classe de BTS et une classe de lycéens (première S) ont pu explorer le vivant en menant des expériences (ateliers de Cristallographie des rayons X – RMN – Biochimie) et obtenir des informations sur les métiers de la recherche. L’occasion de découvrir la passion des scientifiques, le caractère minutieux de leur travail, sa variété ainsi que des instruments de pointe.

Atelier microbiologie/ Microbiology workshop
Salle des spectromètres RMN/ NMR spectrometers room
Entrainement au maniement du pipetman/ Pipetman training course
Pêche aux cristaux de protéine

Les 08 et 09 octobre, 108 élèves de CM2 et leurs 12 accompagnateurs ont découvert comment fonctionne le vivant à travers 3 ateliers adaptés à leur age :

Atelier protéines fluorescentes/Fluorescent proteins
Atelier ADN de bananes/Banana DNA
Atelier découverte des protéines/Proteins discovery

Le 10 octobre, des doctorants de l’IBS animaient le stand "Toute la lumière sur la matière - EPN campus" au Parvis des science, exposition dédiée aux sciences qui a accueilli 2500 personnes :

Visualisation de cristaux de protéine sous microscope/ Protein crystal investigation under microscope
Observation de structures 3D de proteine/ Have a look to 3D structure of proteins

Nos chercheurs étaient également impliqués dans la réalisation et l’animation de l’exposition "La vie en lumière, lumière sur la vie" à Saint Martin d’Uriage. En accès libre du 25 septembre au 29 novembre, cette exposition était animée pendant toute la semaine de la fête de la science par sa conceptrice, Beate Bersch (chercheuse à l’IBS), qui a reçu le grand public au cours des deux week- ends (180 personnes) et 5 classes de la commune (133 élèves et 10 adultes) au cours de la semaine, pour le plus grand bonheur des petits et grands. Une conférence sur « Lumière et couleur dans les profondeurs », donnée par un chercheur de l’IBS (D. Marion), a également réuni environ 40 personnes.
_

Environ 35 volontaires se sont mobilisées pour faire de cet évènement un succès, merci à eux !

La dynamique inédite du transport d’une molécule dans le noyau d’une cellule

Le mécanisme du transport d’une molécule à l’intérieur du noyau cellulaire, sanctuaire de l’information génétique, a été mis en évidence par une collaboration internationale impliquant des chercheurs de l’Institut de biologie structurale (IBS, CEA/,CNRS/Université Joseph Fourier). En combinant des observations in vitro et in vivo, cette équipe a montré que les nucléoporines, protéines flexibles présentes dans les pores de l’enveloppe du noyau, constituent une barrière sélective grâce à des interactions faibles, mais très rapides et très spécifiques, avec des protéines chargées du transport de molécules. Ces résultats sont publiés dans Cell le 8 octobre 2015 (voir Communiqué de presse).

Communique presse / Press release

Plasticity of an ultrafast interaction between nucleoporins and nuclear transport receptors., Sigrid Milles et. al., Cell ;163(3):734-45

Même prisonnières d’un cristal, les molécules bougent encore

La cristallographie aux rayons X permet de connaître la structure tridimensionnelle d’une molécule, donc de comprendre son fonctionnement et potentiellement d’exploiter ces connaissances pour, par la suite, moduler son activité, notamment en vue d’un usage thérapeutique ou biotechnologique. Pour la première fois, une étude a démontré que des mouvements résiduels continuent d’animer les protéines au sein d’un cristal et que ce mouvement « floute » les structures obtenues par cristallographie. Elle souligne que plus ces mouvements résiduels sont amortis, meilleur est l’ordre cristallin : c’est ainsi que les cristaux plus compacts de molécules permettent généralement d’obtenir des structures de meilleure qualité. Ces travaux combinent la cristallographie, la résonnance magnétique nucléaire (RMN) et des simulations. Ils sont le fruit d’une collaboration internationale impliquant des chercheurs de l’IBS. Ces résultats ont été publiés dans Nature Communications le 05 octobre 2015.

Communiqué/presse release

Observing the overall rocking motion of a protein in a crystal. Peixiang Ma, Yi Xue, Nicolas Coquelle N, Jens D. Haller JD, Yuwen T, Ayala I, Mikhailovskii O, Willbold D, Colletier JP, Skrynnikov N R, Schanda P. Nature Communications ; 6:8361

8eme Journée scientifique de l’IBS

Chaque année l’IBS organise une Journée Scientifique au cours de laquelle les différents groupes présentent leurs travaux à leurs collègues. La 8eme édition a eu lieu le 19 juin 2015 à l’espace congrès du Centre technique du papier sur le domaine universitaire de Saint Martin d’Hères et a permis à 13 équipes d’exposer leurs projets. En marge de ces exposés, les doctorants de 2eme année ainsi que les post-doctorants ont également présenté un flash de 2 min et tous les étudiants en thèse et ainsi que les post-doctorants ont animé des sessions posters. Le prix du meilleur poster a été remis à Romain Berardozzi du groupe DYNAMOP.

Accueil par les bénévoles / Welcome by volunteers
Conferences
Flashs
Poster session

Un déjeuner a réuni les 190 membres de l’IBS présents, dans un esprit convivial, propice au partage des idées et à l’épanouissement d’une communauté vivante et inventive.

Une nouvelle méthode et un nouveau logiciel pour démocratiser la cristallographie sérielle

Interface graphique de NanoPeakCellLe développement de la cristallographie sérielle, dans laquelle les données sont collectées non plus sur ‘un’, mais sur une myriade de cristaux, a ouvert la porte à une caractérisation plus réaliste et plus fine de la dynamique structurale des protéines et des dommages d’irradiation à température ambiante. Elle permet également la résolution de structures à partir de micro-, voire de nano-cristaux, car le dommage d’irradiation n’est plus enduré de façon cumulative par un seul cristal, mais réparti uniformément sur l’ensemble des cristaux utilisés pour la collecte. Cette stratégie de collecte de données reste à ce jour peu répandue, notamment en France, et ce pour deux raisons : i/ la quantité de cristaux à obtenir et sacrifier pour collecter un jeu de données sériel ; et ii/ la nécessité de maitriser les outils informatiques pour pouvoir traiter ces données.
Nous présentons ici une nouvelle méthode de collecte de données de cristallographie sérielle, basée sur l’utilisation de supports solides exposés de façon tramée aux rayons X (Fig. 1), et qui permet de travailler sur 200-600 nl de cristaux sédimentés. Nous proposons également un nouveau logiciel, NanoPeakCell, capable de traiter les données produites par la quasi-totalité des détecteurs utilisés dans les synchrotrons (MARCCD, ADXV, PILATUS, EIGER, etc) ou les laser à électrons libres (MPCCD, CSPAD). Ce logiciel et son interface graphique sont codés en python et sont donc portables sur plusieurs architectures. NanoPeakCell a ainsi été déployé à l’ESRF, à LCLS et à SACLA, où il est accessible aux utilisateurs, et devrait ainsi aider à la démocratisation de l’approche sérielle en cristallographie des protéines.

Raster-scanning serial protein crystallography using micro- and nano- focused synchrotron beams. Nicolas Coquelle, Aaron S. Brewster, Ulrike Kapp, Anastasya Shilova, Britta Weinhausen, Manfred Burghammer & Jacques-Philippe Colletier. Acta Crystallogr D ; DOI :10.1107/S1399004715004514.

Le cœur du virus de la rougeole dévoilé en trois dimensions par microscopie électronique

La structure de la protéine qui protège et s’associe à l’information génétique du virus de la rougeole restait jusqu’à présent inconnue à haute résolution contrairement à celle des virus de la rage, de la bronchiolite ou du virus Nipah. En utilisant un microscope électronique de pointe, des chercheurs de l’UVHCI et de l’IBS ont réussi à visualiser la structure de cette protéine centrale avec une précision inégalée. Cette structure établie avec une résolution quasi atomique éclaire le mode d’interaction entre la protéine et l’information génétique du virus et pourra aider à concevoir de manière rationnelle des drogues antivirales spécifiques. Cette étude est publiée dans la revue Science. Détails

Near-atomic cryo-EM structure of the helical measles virus nucleocapsid.Gutsche I, Desfosses A, Effantin G, Ling WL, Haupt M, Ruigrok RW, Sachse C, Schoehn G. Science ;348(6235):704-7

Un commutateur de cellules controlé par la lumière

La structure moléculaire de la pompe ionique KR2, qui permet le transport de sodium à travers les membranes bactériennes a été déterminée par une équipe associant des chercheurs russes, allemands et français (de l’Institut de biologie structurale, groupe Transporteurs membranaires). Forts de ces résultats, les scientifiques ont ainsi pu développer une méthodologie permettant de changer la sélectivité ionique de KR2, transformant cette pompe à sodium en pompe à potassium. Intégrée dans des neurones, la pompe KR2 modifiée pourrait constituer un nouvel outil en optogénétique, champ de recherche à la croisée de l’optique et de la génétique. Ces découvertes sont en ligne et publiées dans Nature Structural and Molecular Biology le 6 mai 2015 (voir communiqué de presse).

Crystal structure of a light-driven sodium pump. Ivan Gushchin, Vitaly Shevchenko, Vitaly Polovinkin, Kirill Kovalev, Alexey Alekseev, Ekaterina Round, Valentin Borshchevskiy, Taras Balandin, Alexander Popov, Thomas Gensch, Christoph Fahlke, Christian Bamann, Dieter Willbold, Georg Büldt, Ernst Bamberg & Valentin Gordeliy. Nature Structural & Molecular Biology ; 22(5):390-5.

Observer en direct le « réveil » d’une protéine

Avec quelle dynamique une protéine devient-elle fonctionnelle ? Des chercheurs de l’IBS, en collaboration avec l’EPFL et l’ENS de Lyon, ont conçu un dispositif de « Résonance magnétique nucléaire » (RMN) capable d’observer le « réveil » progressif d’une protéine, de son état inerte à son état fonctionnel. Une première dans l’analyse de ces molécules biologiques complexes et en perpétuel mouvement.
Ces travaux font l’objet d’une étude publiée dans la revue Science.

Communiqué de presse

Direct observation of hierarchical protein dynamics. Jozef Lewandowski, Maghan Halse, Martin Blackledge and Lyndon Emsley. Science ;348(6234):578-81

Alzheimer : l’eau pourrait servir de marqueur précoce

Une collaboration internationale à laquelle ont participé des chercheurs du groupe Dynamique et Cinétique des processus moléculaires de l’IBS, ainsi que des chercheurs de l’Institut Laue Langevin et du Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique (CNRS), a mis en évidence que le mouvement des molécules d’eau pourrait constituer un marqueur indirect de la présence de fibres amyloïdes tau. Ces fibres sont directement impliquées dans le développement de la maladie d’Alzheimer et leur détection pourrait ainsi permettre un diagnostic précoce de la maladie. Ces résultats ont fait l’objet d’une publication dans PNAS le 27/04/2015, voir le communiqué de presse.

Communiqué de presse

Hydration water mobility is enhanced around tau amyloid fibers. Y. Fichou, G. Schiro, F-X Gallat, C. Laguri, M. Moulin, J. Combet, M. Zamponi, M. Härtlein, C. Picart, E. Mossoud, H. Lortat-Jacob, J.P. Colletier, D. J. Tobiasi, M. Weik. PNAS ;112(20):6365-70

Des sucres contre les Henipavirus

Les Henipavirus (Hendra et Nipah) sont des virus émergeants de classe 4, dont l’infection est caractérisée par de très forts taux de mortalité chez l’homme et les animaux, et pour lequel il n’existe aucun traitement à ce jour. En partenariat avec le Dr. B. Horvat (Centre International de Recherche en Infectiologie) et le laboratoire P4-Jean Mérieux de Lyon, nous avons récemment montré que ces virus utilisent les propriétés interactives de polysaccharides complexes, les héparanes sulfate (HS), pour se fixer à la surface de leucocytes circulants, et ainsi faciliter leur dissémination dans l’organisme. Nous avons également montré que l’héparine, polysaccharide voisin des HS, pouvait inhiber ce processus, et permettait une amélioration du taux de survie dans un modèle de hamsters infectés par le virus. Ces résultats démontrent le rôle important joué par les HS au cours de l’infection par les Hénipavirus et ouvrent de nouvelles perspectives de traitement de l’infection, grâce à des composés dérivés de l’héparine.

Heparan sulfate-dependent enhancement of henipavirus infection. Mathieu C, Dhondt KP, Châlons M, Mély S, Raoul H, Negre D, Cosset FL, Gerlier D, Vivès RR, Horvat B. MBio ; 6(2):e02427

L’observation d’un "proteinquake" par un laser à électrons libres

La structure des protéines est adaptée pour réguler et contrôler des réactions chimiques essentielles pour la fonction biologique. Des événements chimiques localisés tels que la rupture d’une liaison entre une protéine et un ligand peuvent déclencher un changement global de la conformation de la protéine.
En utilisant un laser à électrons libres, une équipe internationale de chercheurs de l’Université de Rennes, l’IBS, l’Université de Palerme, le LCLS (Stanford) et le KAIST (Corée) a suivi le mouvement de la myoglobine suite au détachement photo-induit du ligand, et observé un "proteinquake" sur l’échelle de la picoseconde. Les résultats viennent d’être publiés dans Nature Communications.

Ultrafast myoglobin structural dynamics observed with an X-ray free-electron laser. Matteo Levantino*, Giorgio Schirò*, Henrik T. Lemke, Grazia Cottone, James M. Glownia, Diling Zhu, Mathieu Chollet, Hyotcherl Ihee, Antonio Cupane, and Marco Cammarata. Nature Communications 6 : 6772.

La danse des molécules d’eau qui active les protéines

Dans le cadre d’études menées sur l’activité des protéines, une équipe internationale de recherche impliquant l’IBS (Groupe DYNAMOP) et l’Institut Laue-Langevin, vient de mettre en évidence le rôle de l’eau à l’échelle moléculaire. Les chercheurs ont ainsi découvert l’implication du mouvement des molécules d’eau à la surface des protéines afin de les rendre dynamiques et donc fonctionnelles. Ces résultats font l’objet d’une publication dans Nature Communications le 16/03/2015.

Communiqué de presse

Translational diffusion of hydration water correlates with functional motions in folded and intrinsically disordered proteins. Giorgio Schirò, Yann Fichou, François-Xavier Gallat, Kathleen Wood, Frank Gabel, Martine Moulin, Michael Hartlein, Matthias Heyden, Jacques-Philippe Colletier, Andrea Orecchini, Alessandro Paciaroni, Joachim Wuttke, Douglas Tobias, Martin Weik. Nature Communications ;6:6490

Malene Ringkjøbing Jensen lauréate de la Médaille de bronze CNRS

Malene Ringkjøbing Jensen (IBS/FDP) est lauréate de la Médaille de bronze du CNRS pour l’année 2015. Cette médaille récompense le premier travail d’un(e) chercheur, qui fait de elle/lui un(e) spécialiste de talent dans son domaine.

Le domaine d’étude de Malene Jensen, ce sont les protéines intrinsèquement désordonnées, une classe de protéines qui reste fonctionnelle malgré l’absence d’une structure tridimensionnelle bien définie. De nombreuses protéines désordonnées sont impliquées dans des maladies humaines, et Malene cherche à comprendre les mécanismes moléculaires qui contrôlent la fonction de ces protéines pour éventuellement pouvoir proposer des stratégies pharmacologiques.
Après un doctorat obtenu en 2006 à l’Institut de Chimie de l’Université de Copenhague au Danemark, elle rejoint pour un post-doctorat le groupe du Dr. Martin Blackledge à l’Institut de Biologie Structurale (Groupe Flexibilité et Dynamique des Protéines par RMN) à Grenoble. Elle est recrutée par le CNRS en 2009 pour continuer ses recherches à l’IBS. Malene Jensen utilise principalement la spectroscopie de résonance magnétique nucléaire (RMN) en solution qui apporte des informations à l’échelle atomique sur la structure et la dynamique des protéines, et qui permet d’obtenir des images détaillées sur le comportement conformationnel des protéines désordonnées et leurs interactions avec des partenaires physiologiques. En utilisant des données expérimentales de RMN en combinaison avec des approches informatiques, Malene Jensen a pu contribuer à la compréhension du rôle joué par des protéines désordonnées dans le système de transcription et réplication du virus de la rougeole et d’autres membres de la famille des Paramyxoviridae.
Elle cherche actuellement à comprendre comment les protéines désordonnées contribuent à la spécificité de signalisation dans les voies de signalisation cellulaire MAPK (mitogen-activated protein kinases).

Modèles SAS : quelle précision ?

La précision et l’unicité des modèles déterminés par la diffusion aux petits angles (SAS) est un sujet crucial en biologie structurale moléculaire. Dans une contribution récente en Acta D Cryst. Henry Kim et Frank Gabel (IBS/ELMA) discutent l’influence de la couche d’hydratation et des contraintes RMN sur la précision de tels modèles.

Uniqueness of models from small-angle scattering data : the impact of a hydration shell and complementary NMR restraints.
H. S. Kim and F. Gabel (2015).
Acta Cryst. D71, 57-66.

Spectroscopies optiques et cristallographie aux rayons X : voir l’(in)visible

Le Cryobench est une plate-forme soutenue par l’IBS et l’ESRF qui permet de réaliser différentes expériences de spectroscopie optique (absorption de lumière UV-visible, fluorescence, Raman) sur des cristaux, ou quelques nanolitres de solutions de protéine. Cet article décrit la troisième version du laboratoire, installée sur la ligne de lumière ID29 de l’ESRF. Il passe également en revue plus de 70 articles utilisant des données spectroscopiques enregistrées au Cryobench depuis l’année 2000, ce qui doit permettre à un utilisateur novice d’imaginer le genre d’expérience possible pour sa protéine.

In crystallo optical spectroscopy (icOS) as a complementary tool on the macromolecular crystallography beamlines of the ESRF. von Stetten, D., Giraud, T., Carpentier, P., Sever, F., Terrien, M., Dobias, F., Juers, D. H., Flot, D., Mueller-Dieckmann, C., Leonard, G. A., de Sanctis, D. & Royant, A. Acta Cryst. D71, 15-26 (2015)

Le comportement étrange de l’eau surfondue sous pression

L’eau surfondue soumise à la haute pression présente plusieurs transitions de phases, entre autres une transition endothermique de type premier ordre autour de 230K que nous avons pu attribuer à transition liquide-liquide au vue des résultats neutroniques.

_

Experimental evidence for a liquid-liquid crossover in deeply cooled confined water.
Cupane A, Fomina M, Piazza I, Peters J, Schirò G.
Physical Review Letters ; 113(21):215701.

Infection virale : une interaction déterminante reconstituée en 3D

Pour la première fois, des chercheurs de l’IBS ont pu observer à l’échelle atomique le parcours et les étapes successives du changement de forme d’une protéine virale désordonnée, de son état libre jusqu’à sa fixation sur une autre protéine virale. La dynamique et les mécanismes de cette interaction protéique, impliquée dans la multiplication du virus Sendai, fournissent des informations qui pourraient conduire au développement d’anti-viraux innovants. Cette étude a été publiée dans Journal of the American Chemical Society le 29 janvier 2015.

Communiqué presse

Visualizing the Molecular Recognition Trajectory of an Intrinsically Disordered Protein Using Multinuclear Relaxation Dispersion NMR. Schneider R, Maurin D, Communie G, Kragelj J, Flemming Hansen D, Ruigrok R, Ringkjøbing Jensen M and Blackledge M. Journal of the American Chemical Society, 137 (3), 1220–1229

Winfried Weissenhorn, nouveau directeur de l’IBS

Winfried Weissenhorn a été nommé 6 eme directeur de l’Institut de Biologie Structurale, succedant ainsi à Eva Pebay Peyroula qui a passé 10 années à la tête de l’IBS.

Winfried Weissenhorn a obtenu son diplôme de docteur en biochimie en 1991 à l’Université Ludwig Maximilians de Munich. Puis il a effectué un post-doctorat à Harvard et il a été ensuite chef de groupe en biologie structurale à l’EMBL Grenoble de 1998 à 2006. Le groupe de recherche qu’il a dirigé depuis 2007 à l’unité mixte internationale "Virus Host Cell Interactions" (UVHCI) a déménagé fin decembre 2014 à l’IBS. Il a reçu le prix Line Renaud de la Fondation pour la Recherche Médicale (FRM) en 2011 et a été nommé membre senior de l’Institut Universitaire de France en 2012.
Son principal domaine de recherche est une approche structurale sur l’entrée et le bourgeonnement des virus enveloppes. Son groupe vise à comprendre la plasticité de conformation de la glycoprotéine d’enveloppe du VIH-1 notamment la sous-unité gp41, la protéine de fusion, qui catalyze la pénétration du virus dans la cellule hôte. Parce que gp41 est également une cible importante pour les anticorps neutralisants à large spectre, la compréhension de la structure et sa stabilisation sera fondamentale pour développer un vaccin à base de protéine d’enveloppe du VIH-1 avec une large efficacité. Le deuxième objectif du groupe est de comprendre la structure des complexes cellulaires principaux qui sont mis en oeuvre par les virus enveloppés, y compris le VIH-1, pour faciliter la libération du virus par la fission membranaire. Le troisième objectif du groupe est la biologie structurale des facteurs d’immunité innée qui interfèrent avec l’entrée et le bourgeonnement des virus enveloppés.