Menu
Institut de Biologie StructuraleGrenoble / France

Contacts relatifs à cet article / ROSSI Véronique

Fonctions canoniques du complément

Mécanismes d’activation du complément : relations structure/fonction - Jean-Baptiste REISER


La voie classique du complément est initiée par la fixation directe ou indirecte du complexe C1 à différents motifs moléculaires endogènes ou pathogènes pour déclencher la cascade protéolytique conduisant à la formation du complexe d’attaque membranaire et l’élimination de la cible, à son opsonisation ou encore au contrôle des processus inflammatoires. Les mécanismes moléculaires d’activation du complexe C1 ont jusqu’ici mis au défi leurs caractérisations détaillées en raison de la grande complexité des molécules et de leurs interactions. Nous réexaminons ces questions fondamentales grâce à de nouvelles découvertes importantes et des améliorations méthodologiques et techniques en ingénierie des protéines recombinantes et en caractérisations biophysiques et biostructurales.

Participants : Jean-Baptiste REISER, Andrea J. PINTO, Nicole THIELENS, Christine GABORIAUD, Véronique ROSSI

Financements en cours : Projet C1qEffero (ANR-16-CE-0019, 2018-2022), Labex GRAL-UGA Financement de thèse Andrea J. PINTO (CBH-EUR-GS, ANR-17-EURE-003)

Collaborations :
• Department für Biotechnologie, Universität für Bodenkultur Wien, Austria – Renate Kunert’s team
• Microscopie électronique (W. Ling, IBS)

Publications :
Functional recombinant human complement C1q with different affinity tags
Transient pentameric IgM fulfill biological function-Effect of expression host and transfection on IgM properties
Interaction of C1q with pentraxin 3 and IgM revisited : mutational studies with recombinant C1q variants
Structures of the MASP proteases and comparison with complement C1r and C1s

Physiopathologie des interactions complément-pathogènes - Nicole THIELENS, Chantal DUMESTRE-PERARD


Nous nous intéressons aux mécanismes de reconnaissance de certains pathogènes par les protéines du complément, ainsi qu’aux implications biologiques de ces interactions dans la réponse immunitaire anti-microbienne ou les stratégies d’évasion des pathogènes.
Dans le contexte de la COVID-19, nous développons un projet visant à comprendre le rôle de la voie lectine du complément, acteur majeur de la réponse immunitaire innée anti-virale, dans la physiopathogénie de l’infection au SARS-CoV-2. Nous étudions les mécanismes moléculaires d’interaction des protéines du SARS-CoV-2, notamment la glycoprotéine Spike, avec les composants précoces de la voie lectine du complément et leurs conséquences fonctionnelles, incluant la neutralisation virale et l’activation du complément.

Participants : Nicole THIELENS, Chantal DUMESTRE-PERARD, Véronique ROSSI, Jean-Baptiste REISER, Christine GABORIAUD

Collaborations :
• Isabelle BALLY, Pascal POIGNARD (Equipe AID, IBS-CAID)
• Michel THEPAUT, Franck FIESCHI (Equipe MIT, IBS-MP)
• Giovanna CLAVARINO, Federica DEFENDI, CHU Grenoble alpes, laboratoire d’immunologie

Financements en cours : Projet COVI-COMPLECT (ANR RA-COVID-19)

Publications :
DC/L-SIGN recognition of spike glycoprotein promotes SARS-CoV-2 trans-infection and can be inhibited by a glycomimetic antagonist
Complement alternative and mannose-binding lectin pathways activation is associated with COVID-19 mortality