Menu
Institut de Biologie StructuraleGrenoble / France

Contacts relatifs à cet article / PELLEQUER Jean-Luc

L’aspet opérationnel dans la mesure de taille de nanoparticules

Un récent travail collaboratif démontre un effet inattendu, mais avec de grandes conséquences, du choix du protocole expérimental utilisé pour caractériser la taille de nanoparticules d’intérêt pour les études en nanotoxicologie. En plus de limitations classiques dans ce domaine (agglomération, dégradation au cours du temps, méthodes statistiques), il a été démontré que des nanoparticules pouvaient aussi avoir des préférences de liaisons sur des supports classiques d’imagerie (carbone, mica) ce qui masquait la présence d’une certaine catégorie de la population totale de nanoparticules. La conclusion de ce travail impose une attention particulière sur les caractérisations de taille de nanoparticules et impose la combinaison "obligatoire" d’au moins deux ou trois techniques différentes pour appréhender la caractérisation globale d’un échantillon de nanoparticules.
Ce travail est en partenariat avec Renaud Podor (ICSM, Marcoule), et Nathalie Herlin (IRAMIS/NIME/LEDNA, Saclay).

Teulon J-M, Godon C, Chantalat L, Moriscot C, Cambedouzou J, Odorico M, Ravaux J, Podor R, Gerdil A, Habert A, Herlin-Boime N, Chen S-wW and Pellequer J-L (2019) On the operational aspects of measuring nanoparticle sizes. Nanomaterials 9 : 18.