Menu
Institut de Biologie StructuraleGrenoble / France

Contacts relatifs à cet article / JOB Viviana

Validation de nouveaux composés inhibant le T3SS

Le ciblage des facteurs de virulence bactérienne par une stratégie anti-virulence représente une approche alternative prometteuse à l’antibiothérapie. La perturbation des interactions entre les composants de la machinerie du T3SS réduit efficacement la virulence des bactéries, comme le montre l’interaction entre les protéines de l’aiguille PscE, PscG et PscF. En utilisant un criblage à haut débit par ELISA sur cible à la plateforme CMBA (installation de criblage du CEA-Grenoble), nous avons identifié plusieurs composés inhibant l’interaction entre PscE et PscG. En collaboration avec le chimiste Yung-Sing Wong (DPM-UGA), les meilleurs composés de chaque bibliothèque ont été sélectionnés pour en construire de nouveaux. Certains analogues hybrides a été breveté en 2015. Leur efficacité et leur toxicité cellulaires ont été récemment évaluées à l’aide d’une analyse phénotypique à haute teneur. Parmi ces molécules optimisées, deux pistes ont eu un effet minimal sur la capacité bactérienne, inhibaient spécifiquement le T3SS et la virulence bactérienne ex vivo sur les cellules et in vivo chez Galleria mellonella [1].
https://dpm.univ-grenoble-alpes.fr/users/view/5


Figure prise de Ngo TD et al (2019) ACS Infect Dis

Référence
[1] Ngo TD et al (2019) ACS Infect Dis. 5(11):1843-1854-